Valentin Fels : Entreprendre dans le jiu-jitsu brésilien

Article non sponsorisé

Vivre de sa passion. Nous sommes beaucoup à en rêver mais peu d’entre nous se lancent dans cette aventure trépidante et difficile. Pourtant, c’est le cas de mon ami Valentin Fels qui a franchi le cap de l’entrepreneuriat en 2015 avec Rollology Fine Kimonos Europe. Portrait sur et hors des tatamis.

Se créer et saisir les bonnes opportunités

Valentin Fels, Rollology Fine Kimonos Europe

Valentin est le genre de personne que l’on aime trouver sur les tatamis. Toujours souriant et de bonne humeur, il n’est jamais avare de blagues ou de bons conseils, quel que soit le niveau de la personne. Sa passion pour le jiu-jitsu et sa personnalité avenante font de lui un jeune homme de 25 ans qui se crée naturellement des contacts et des opportunités. Et comme dans un combat, il sait saisir sa chance !

L’une d’elles a été un stage en Australie pour terminer sa deuxième année de Master en Sciences du Sport. Durant son séjour “Down Under,” il s’est entraîné intensivement et a participé à de nombreuses compétitions. Un investissement qui lui a valu la première place au classement australien 2015, catégorie No-Gi ceinture bleue. Des performances et une personnalité qui ont séduit Rollology, une jeune marque australienne d’équipement pour jiu-jitsu brésilien, qui a accepté de le sponsoriser.

Un nouveau projet : Rollology Fine Kimonos Europe

Un partenariat qui ne s’est pas arrêté à son retour en France. Séduit par le concept de la marque, “L’art de rouler”, il en est revenu la même année, non pas avec un kangourou dans le sac, mais avec la charge de développer Rollology en Europe.

Rollology kimonos jiu-jitsu brésilien

Pour concrétiser ce projet, il s’est associé avec son ami de lycée, Olivier Clur. “Nous avons toujours eu envie d’entreprendre ensemble en se basant sur nos complémentarités : Valentin, par sa connaissance du sport et de la préparation physique ; et comme j’ai déjà ma propre entreprise, le marketing et le business. Le projet Rollology vient d’un concours de circonstances, une opportunité qui s’est offerte à nous et que nous avons voulu saisir” indique Olivier.

La passion du jiu-jitsu brésilien comme fil conducteur

Le relationnel et le sens du business sont des atouts non négligeables pour se lancer dans une telle aventure. Mais la passion du jiu-jitsu brésilien et une fine connaissance de sa technicité sont essentiels pour ne pas dire les bases du projet Rollology.

Valentin a en effet cultivé sa passion pour les arts martiaux dès le plus jeune âge. Après des débuts au judo, un passage par le karaté, par la lutte et par le MMA, c’est finalement le jiu-jitsu brésilien qui a remporté sa préférence. “Quand j’ai découvert le JJB, il représentait un bon compromis de ce que je recherche dans les arts martiaux. Au bout de quelques mois, j’en suis tombé complètement amoureux !” raconte Valentin.

Depuis 2011 le JJB rythme la vie de Valentin : entraînements, préparation physique, régime alimentaire spécifique etc. Il ne laisse rien au hasard. Pour l’anecdote, j’ai eu l’occasion de faire une collocation avec lui : je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi méticuleux pour progresser et vivre sainement sa passion !

Une rigueur constante que j’ai également observée lors d’un tournoi, alors que nous visitions le stand d’une marque de Gi concurrente. Lorsque j’ai pris un de ces gi en main, Valentin a commencé à passer les coutures en revue, à m’expliquer les détails de conception, me parler de la qualité du tissu… Je l’observais attentive et amusée. A ce moment, je me suis dit qu’il avait vraiment trouvé sa voie en voulant développer Rollology en Europe.

Le marché européen du JJB en ligne de mire

Le marché du jiu-jitsu brésilien n’est pas facile à intégrer. Restreint, il forme aussi une communauté dont il faut apprivoiser les besoins mais aussi les valeurs. Sa taille impose donc à Valentin et Olivier de viser directement l’Europe dont chaque pays dispose de ses propres spécificités.

Valentin Fels, Olivier Clur Rollology Fine Kimonos Europe

La France par exemple repose quasiment intégralement sur un fonctionnement associatif. Les fédérations sportives et les associations n’ont pas de but lucratif, vivent des cotisations des licenciés mais surtout des subventions de l’Etat. Le sport business n’existe pas au niveau amateur et cela a directement un impact sur la stratégie marketing à adopter car le français dépense peu pour pratiquer un sport (par exemple une licence et une cotisation annuelle pour le judo coûtent environs 120€ !).

Comme le jiu-jitsu brésilien reste confidentiel dans ce pays et ne dispose pas d’une fédération, il n’obtient donc aucune aide de l’état. Payer 250€ à 400€ par an pour faire du jiu-jitsu brésilien (le prix moyen d’une licence et d’une cotisation annuelle en France), représente donc un investissement important psychologiquement, sans parler du coût d’acquisition de l’équipement…

Être à l’écoute de la communauté du jiu-jitsu brésilien

Pour Valentin, peu importe les difficultés : la France c’est son terrain de jeu. Sa  stratégie est simple et liée à sa manière de pratiquer le JJB. Il visite de nombreuses académies pour atteindre ses objectifs sportifs et s’entraîne avec les produits Rollology au quotidien. Une façon de tester et de parfaire les produits mais aussi une stratégie de développement de la marque. “La plupart de nos clients a ainsi été en contact avec Valentin. Ils peuvent mettre un nom et un visage sur la marque. La proximité est primordiale pour l’image de la marque et la confiance. C’est aussi très important de rester au plus proche de nos clients pour améliorer constamment nos produits” déclare Olivier.

Rolloogy Fine Kimonos Europe kimonos jiu-jitsu brésilien

Le JJB est une vraie communauté qu’il faut intégrer et écouter. Je trouve que peu de marque se concentrent uniquement sur sa pratique et ses pratiquants. Elles veulent toucher un public tellement large qu’elles finissent par s’éparpiller et les jiu-jiteiro ne s’y identifient plus. On voit même maintenant des gens qui ne pratiquent aucun art martial porter ces marques dans la rue… Il y a une vraie place à prendre en se concentrant sur le jiu-jitsu brésilien” ajoute Valentin.

Garder pour fil conducteur les valeurs et l’essence du jiu-jitsu brésilien. Un point important car j’ai pu voir le business monter à la tête, l’argent prendre le dessus et la passion qui les animait s’éteindre petit à petit (tout comme la qualité de leur produit ou service d’ailleurs).

Un an après le lancement de Rollology, j’ai donc été rassurée en écoutant ce duo d’entrepreneurs parler de leurs débuts, de leur approche du marché et de leur vision stratégique. Le recul d’Olivier, extérieur au milieu du jiu-jitsu brésilien, y donne une vision neutre et globale (il a fait un essai mais cela lui a valu un pouce en moins… Il n’est pas rancunier ! lol). Valentin a quant à lui, trouvé un moyen de vivre encore plus intensément sa passion. Il enrichit constamment sa connaissance du JJB, est au plus proche des besoins des jiu-jiteiro. Une expertise qui lui permet de proposer ainsi des produits qui suivent les évolutions de notre art martial.

Valentin Fels, Olivier Clur Rollology Fine Kimonos

De mon côté, j’ai hâte de tester les équipements Rollology ! Cela fera sûrement l’objet d’un nouvel article.

Merci à Valentin et Olivier de s’être livrés à moi pour parler de la belle entreprise dans laquelle ils se sont lancés !